Il est temps de penser aux allergies saisonnières !

Thérapies brèves – Hypnothérapie – Naturopathie à Viroflay et Versailles – 06 28 09 75 24

rhume des foins
allergies saisonnières

En naturopathie, les recommandations visent à améliorer le terrain pour diminuer les réactions aux allergies saisonnières et à en diminuer les symptômes.

Alimentation riches en végétaux et variée

Tout d’abord, adopter une alimentation riche en végétaux et équilibrée (viande blanche, poisson, laitage de brebis, céréales complètes variées, mais aussi tofu, œufs et bien entendu beaucoup de légumes crus et cuits et fruits frais). Évitez le lait animal et l’excès de gluten (une fragilité intestinale est parfois en lien avec les allergies saisonnières). Si vous mangez peu de protéines animales, je vous conseille une cure de spiruline dès le mois de mars.

il faudra veiller à consommer régulièrement du poisson pour l’apport en oméga-3.

Supplémentation possible en Oméga 3 EPA-DHA. L’EPA, outre ses bienfaits sur la régulation de l’humeur est également réputé pour ses propriétés anti-inflammatoires et anti-allergiques.

En ce qui concerne les compléments alimentaires

En plus de la spiruline et des omega-3 selon les cas :

Ortie, 1 gélule (feuille micronisée) avant chaque repas (dosée à 220 mg), 1 mois avant l’arrivée des pollens et continuer pendant la période des pollens (propriétés anti-histaminiques).

On pourrait aussi conseiller le plantain, à commencer également un mois avant l’arrivée des pollens, en tisane, pour compléter l’action de l’ortie.

Incontournable : œufs de caille, inhibe la protéine responsable de la protection d’histamine par les globules blanc, 2 fois 2 gélules par jour 45 jours avant l’apparition des allergies soit fin mars environ.

Cassis bourgeon, anti-inflammatoire à large spectre, va soulager les symptômes des allergies aux pollens, 3 semaines avant le début des symptômes puis pendant toute la période des allergies avec 1 arrêt d’une semaine par mois (ne pas utiliser si hypertension).

Les huiles essentielles vont être des alliées précieuses

Pour gérer les symptômes, on pensera notamment aux huiles essentielles d’estragon et de carotte (Perles d’huiles essentielles allergies Bio – Labo Biofloral, super pratique de par le format d’utilisation, 4 perles 4 à 5 fois par jour en fonction des symptômes, à laisser fondre sous la langue).

On pourrait aussi parler du manganèse, oligo-élément des allergies par excellence et remède de terrain avant tout.

Les choix des compléments à utiliser sera fait en fonction de vos particularités. Il pourra être intéressant pour certaines personnes d’aider un peu le foie, avec des plantes comme le romarin, le genévrier ou la fumeterre par exemple.

Exemple de recommandation pour un homme de 40 ans aux intestins sensibles sans pathologies :

Alimentation variée et équilibrée sans lait de vache et avec peu de gluten (uniquement pain bio de qualité et pâtes d’épeautre)

Une cure de romarin en gélules 3 semaines par mois de mars à juin

Oeufs de caille,  2 fois 2 gélules par jour 45 jours avant l’apparition des allergies soit fin mars environ

Cassis bourgeon, 3 semaines avant le début des symptômes puis pendant toute la période des allergies avec 1 arrêt d’une semaine par mois, à raison de 15 gouttes dans un verre d’eau dans la matinée

Ortie, 1 gélule (dosée à 220 mg), 1 mois avant l’arrivée des pollens et poursuivi pendant la période des pollens