Cure detox et changement de saison

Thérapies brèves – Hypnothérapie – Naturopathie à Viroflay et Versailles – 06 28 09 75 24

Cure detox et changements de saison

Les cures en naturopathie

Selon les écoles ou les courants on parle de 2, 3 voire 4 cures en naturopathie.

La cure de détoxication (appelée aussi cure détox) et la cure de revitalisation sont les 2 cures « de base ».

La cure de stabilisation consiste à rétablir l’équilibre biologique, après les 2 cures de détoxination et revitalisation.

Vous entendrez parfois parler de cure antiradicalaire qui consiste à apporter des antioxydants (aliments spécifiques riches en antioxydants ou compléments alimentaires), pour leurs vertus détoxifiantes, tout en limitant les facteurs oxydants (tabac, alcool, surmenage, rayons, exposition prolongée au soleil, pollution…). En pratique, ce principe est intégré à la cure détox ou dans une seconde phase si la détox est un jeune ou une monodiète par exemple.

La cure de détoxication

Elle vise à nettoyer l’organisme des surcharges et toxines avec une alimentation adaptée qui met au repos le système digestif et permet la lyse (digestion) des toxines accumulées dans l’organisme (le corps puise dans ses propres réserves ce dont il a besoin) et qui imprègnent les tissus mais aussi des kystes, abcès, excroissances et autres tissus « morbides ».

La durée et l’intensité de cette cure doit être déterminée en fonction de l’état de santé général, les tissus les moins importants étaient détruits avant ceux qui ont une importance plus grande.

En outre, en se débarrassant des toxines, les échanges se font mieux, les cellules sont mieux nourries.

Pour mettre au repos le système digestif, on procède par jeûnes de courte durée, monodiètes, cures saisonnières ou régimes hypotoxiques.

En parallèle, le drainage des émonctoires (reins, intestins, poumon, peau, foie) et leur stimulation permettra de favoriser les éliminations (réflexologie, massages, yoga…).

Cette cure est un moment privilégié pour se recentrer, pratiquer la méditation, la relaxation, être en contact avec la nature.

La cure de revitalisation

Elle a pour objectif de rééquilibrer l’alimentation et de combler les carences afin de retrouver toute la force vitale naturelle.

Cette cure tient compte du mode de vie, qui est plus ou moins consommateur de minéraux, vitamines …. La vie dans les villes, le stress, la pollution, le manque de contact avec la nature sont autant de facteurs à prendre en compte.

Cette cure débouche sur un plan nutritionnel adapté à chacun, qui permettra de conserver force vitale et équilibre interne. Cette étape est parfois appelée cure ou phase de stabilisation.

Ce plan nutritionnel fait la part belle aux végétaux, crus et cuits, qui constituent idéalement  80% de l’alimentation avec un apport en protéines de qualité. Le rythme de vie, la constitution, l’environnement seront pris en compte pour proposer un plan nutritionnel personnalisé qui s’accompagnera de conseils en hygiène vitale (exercices de respiration, contact avec la nature…) et si nécessaire de la prise de compléments alimentaires (par exemple un fumeur aura besoin d’une supplémentation en vitamine C, une personne soumise à un stress permanent gagnera à faire des cures de magnésium, un sportif végétarien pourra intégrer dans son alimentation de la spiruline, riche en protéines végétales…).

L’être humain voit son énergie vitale fluctuer en fonction des saisons mais aussi en fonction des événements, du cours de la vie. En médecine chinoise, chaque saison est porteuse d’une énergie spécifique, en rapport avec les organes du corps.  Chaque saison démarre un cycle qui relie les organes entre eux. Il suffit qu’un organe s’affaiblisse pour que la circulation de l’énergie soit bloquée. La relation entre le flux d’énergie et les saisons est l’une des clés de la médecine chinoise.

 

Printemps : Foie (vésicule biliaire)

Eté : Cœur (intestin grêle)

Fin de l’été et intersaisons : Rate (pancréas)

Automne : Poumons (gros intestin)

Hiver : Rein (vessie)

 

La médecine ayurvédique privilégie également les cures aux changements de saison pour favoriser l’élimination des toxines.

La cure d’automne

L’automne est une saison de transition qui permet à la nature comme à l’homme de se préparer à  l’hiver. Pour aider la nature, une cure qui vise à éliminer les toxines, suivie d’une revitalisation ou équilibrage alimentaire sera particulièrement favorable à cette période.

Elle aidera notre organisme à éliminer les toxines accumulées au cours du printemps et de l’été et permettra de retrouver une vitalité optimale avant l’hiver.

Se poser les bonnes questions avant de commencer

Avant de commencer cette cure, demandez-vous quels sont vos objectifs, quelle est votre motivation,  afin de définir la cure qui vous conviendra le mieux. Ce serait totalement contre-productif de faire un jeûne qui tourne à l’obsession ou une cure qui ne  vous procure aucun plaisir. Choisissez le bon moment (la rentrée est souvent synonyme de grande activité et de stress) et la durée. Un naturopathe peut vous conseiller utilement.

Exemple de cure

Pour une femme de 45 ans en bonne santé avec une très légère surcharge pondérale et quelques problèmes de rhinite, ne prenant pas de médicaments, vivant en ville, dans un environnement relativement stressant (travail, rythme, pollution), pratiquant le jogging 1 fois par semaine 45 mn et ayant une alimentation sans produits transformés mais non biologique et comportant de la viande, des produits laitiers et des céréales.

Tout d’abord pour accélérer les fonctions d’éliminations et se mettre en mouvement, le retour du travail le soir se fera à pied au lieu des transports en commun (la marche en pleine nature serait plus bénéfique mais pas compatible avec la vie de cette personne). Cette remise en mouvement permettra en outre de favoriser la respiration et le drainage des sécrétions bronchiques.

Pendant 3 semaines, une monodiète de raisins le week-end et la semaine une alimentation composée de fruits et légumes cuits et crus et légumineuses biologiques, un peu d’huile végétale de qualité, du quinoa et du sarrasin et du poisson le midi. Une tisane drainante le matin.

Pour stimuler les émonctoires, une séance de réflexologie plantaire 1 fois par semaine ; cette séance est également un moment privilégié pour faire un point sur la cure, ses ressentis et pour prendre du temps pour soi, se recentrer, se relaxer.

Pendant ces 3 semaines, l’heure du coucher a été avancée pour permettre un repos optimum (22h30) et les activités habituelles du soir (ordinateur ou série TV) ont été remplacées par un bain ou de la lecture.

J’ai associé à cette cure du plasma de Quinton 1 ampoule chaque matin pendant 3 semaines (eau de mer sous sa forme naturelle, très concentrée en minéraux et oligoéléments qui permet de reminéraliser rapidement l’organisme)

A l’issue de cette cure une réintroduction progressive de viande, produits laitiers et de céréales a été faite, tout en conservant un objectif d’alimentation équilibrée et vitale, en prenant en compte les choix alimentaires de cette personne. Par ailleurs la pratique du yoga 2 fois par semaine complètement désormais le programme d’hygiène vitale.