Thérapie émotionnelle – EFT

L’EFT (Emotional Freedom Technique) est une technique de libération émotionnelle développée aux États-Unis en 1993 par Gary Craig, inspirée de la TFT (Thought Field Therapy ou Thérapie des Champs de Pensée) qui fut développée par le psychologue américain Roger Callahan à fin des années 80.

C’est une technique d’harmonisation  psycho-énergétique qui se pratique par  la stimulation de points situés sur le trajet des méridiens répertoriés par la médecine chinoise. L’EFT “libère” les émotions négatives, les souvenirs désagréables ou le mal-être physique, avec des résultats étonnants. L’EFT permet souvent d’accéder à ce qui est à la source de l’émotion négative.

Gérer ses émotions est un point clé de la thérapie et du développement personnel. Nos émotions sont des messages et l’on peut être submergé par l’intensité de l’énergie déployée par une émotion. Le travail (introspection guidée, Libération émotionnelle avec l’EFT…) permet de comprendre les messages sous-jacents aux émotions et les mécanismes automatiques qui nous limitent puis de libérer la charge émotionnelle et les croyances qui limitent et sclérosent.

J’ai eu la chance de découvrir l’EFT et de me former avec Maria-Elisa Hurtado-Graciet.

L’EFT en pratique

L’EFT est une forme d’acupression. On tapote sur quelques zones du corps (points d’entrée des méridiens) tout en nommant les ressentis ou en pensant aux souvenirs désagréables ou au mal-être physique, et en répétant des mots ou phrases en rapport avec le problème à traiter.

On intervient à un niveau énergétique,  permettant de libérer la charge émotionnelle. C’est une méthode vraiment étonnante par sa simplicité, sa rapidité et son efficacité.

Je partage avec vous la citation suivante qui me parait très appropriée pour parler de l’EFT :

Dans toutes les cultures et dans toutes les traditions médicales avant la nôtre, la guérison a été accomplie en mettant l’énergie en mouvement. Albert Szent-Gyôrgi, prix Nobel de médecine (1937)

J’utilise cette technique à la fois quand il y a “urgence” ou en travail de fond en thérapie. C’est tellement simple que les personnes qui viennent en consultation continuent souvent à utiliser cette technique  quand elles en ont besoin, ou entre deux séances.

J’associe souvent cette technique à l’hypnose au cours de la même séance. Le lâcher prise (ce qui veut dire que l’on met le mental au repos, en retrait) pendant une séance d’EFT est propice à l’hypnose (on profite que le mental est au repos, par exemple, pour accéder à de nouveaux comportements plus positifs en allant chercher des ressources inconscientes ou en visualisant de nouvelles façons d’être).

L’accompagnement et les conseils dispensés ne se substituent pas à un examen médical. Je ne pose pas de diagnostic. Je conseille systématiquement d’avoir un avis médical, afin de s’assurer qu’il n’y a pas de cause organique aux problèmes rencontrés.