Voulez-vous aborder l’hiver avec énergie et enthousiasme ?

hiver maladies naturopathie système immunitaire

Au cœur de l’hiver, fatigue et lassitude se font parfois sentir, le manque de lumière naturelle peut perturber notre métabolisme et les variations climatiques de la saison froide influent sur notre psychisme et notre corps.

Alors que faire ? C’est parfois ce que me demandent les personnes qui consultent ….

Tout d’abord, respecter son corps et savoir écouter ses besoins, ralentir son activité et dormir un peu plus s’avère parfois nécessaire. On peut distinguer une baisse d’énergie qui indique que le rythme de ses activités doit être adapté, d’une baisse de moral et d’une lassitude voire d’un trouble affectif saisonnier (diminution de la concentration, repli sur soi, tristesse, manque d’intérêt…).

Les réponses naturelles existent.

La luminothérapie

Tout d’abord penser à la luminothérapie (contre-indiquée en cas de problème ophtalmologique ou en cas de prise de médicaments photo-sensibilisants) qui consiste à s’exposer quotidiennement à une lumière artificielle blanche, imitant celle du soleil. Son but est principalement de traiter les troubles associés aux dérèglements de l’horloge biologique interne, comme la dépression saisonnière.

Quand les jours raccourcissent notre organisme manque de lumière et sécrète davantage de mélatonine, une substance somnifère qui rend apathique. Résultat : baisse d’énergie, apathie, fatigue.

La mélatonine est une hormone secrétée par la glande pinéale quand il fait noir, sa synthèse est bloquée par l’exposition à la lumière. La durée de sécrétion de la mélatonine est donc inversement proportionnelle à la longueur du jour. Elle est parfois désynchronisée, notamment chez les personnes atteintes de dépression saisonnière.

Si les rythmes qui sont soumis à notre horloge interne ne sont plus synchronisés avec le jour et la nuit, nous en sentons les effets. C’est le cas du décalage horaire qui nous fait somnoler le jour parce que nos rythmes sont convaincus que c’est la nuit et l’organisme peut alors sécréter l’hormone du sommeil (la mélatonine), le jour plutôt que la nuit. En s’exposant à cette lumière blanche à un moment précis de la journée, on pourra recaler son horloge interne et améliorer la qualité du sommeil ainsi que l’énergie en journée.

Notons que la luminothérapie n’a pas d’incidence sur la synthèse de vitamine D, qui nécessite une exposition au soleil (aux ultra-violets).

Pensez à la vitamine D

La vitamine D justement, essentielle (action sur le système immunitaire, la fixation du calcium sur les os, le système nerveux …) doit être apportée en supplémentation à partir du mois d’octobre jusqu’au mois d’avril (dans nos régions).

Une alimentation équilibrée

Une alimentation riche en vitamines et minéraux contribuera également au maintien de la vitalité. Légumes de saison (patates douces, courges, carottes, choux…) et céréales complètes (quinoa, sarrasin…) apporteront l’énergie nécessaire en cette saison tout en apportant vitamines et minéraux dont sont dépourvues les céréales raffinées (pâtes blanches, pain blanc…).

Quelques huiles essentielles en complément

Les huiles essentielles peuvent aussi être un soutien, par exemple l’huile essentielle de citron (à respirer directement au flacon) qui apportera dynamisme mais aussi la menthe poivrée, stimulante et dynamisante, très utile en cas de fatigue passagère.

 

Bien entendu en cas de fatigue persistante consultez votre médecin. L’anémie (carence en fer) entraîne de la fatigue voire de l’épuisement, particulièrement chez les femmes en cas de règles abondantes si la consommation alimentaire de fer est insuffisante. La vitamine C favorise l’absorption du fer.

Indispensable vitamine C

Des cures de vitamine C l’hiver peuvent être bénéfiques car la source principale de vitamine C se trouve dans les fruits et légumes frais, or, je constate souvent une consommation insuffisante de fruits et légumes, particulièrement l’hiver. La vitamine C améliore la résistance aux infections, a une incidence sur la détox du foie, mais aussi sur les hormones du stress … et sur la synthèse du collagène ! C’est le meilleur anti ride qui soit.

Vous pouvez faire des cures de 500mg/jour (pour un adulte, sauf si prise d’anti coagulant ou anti plaquettaire car interaction possible).

Si vous prenez une forme naturelle (acérola par exemple)  sachez qu’un comprimé de 1000 mg apporte 170 mg de vitamine C.

Et un peu d’exercice

S’il faut savoir ralentir le rythme et écouter son corps en hiver, une activité physique est toutefois indispensable : marche rapide dans la nature et yoga par exemple sont 2 activités antistress et qui libèrent l’énergie qui est en nous.

 

Je vous souhaite un bel hiver, radieux et enthousiaste !